© 2015-2019 Louise Leroux, Tous droits réservés

  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon

 

 

 

 

 

"J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre."  Nelson Mandela

 

 

 

 

Au Salon du livre de Montréal où je présentais mon livre Bonheur et Leadership, j'ai eu la chance de m'entretenir avec un ancien président d'une grande entreprise à la retraite sur ce qui démarquait les bons leaders des autres dans les organisations. Après avoir rapidement identifié les compétences et la crédibilité comme des éléments essentiels aux leaders, nous en sommes vite venus à la conclusion que le courage est un élément déterminant qui démarquait les grands leaders dans l'exercice de leurs fonctions.

 

Que signifie faire preuve de courage managérial? Naturellement, tous les leaders en position d'autorité doivent faire face à des problèmes, à des prises de décision ou à des situations difficiles qui leur demandent de prendre des positions fermes et d'assumer les risques associés. Faisant face à la pression et à l'urgence créées par diverses situations, ils savent aborder les problèmes de front, rapidement sans détour et sans se dérober de leurs responsabilités en laissant les autres prendre les initiatives à leur place. Leurs collaborateurs peuvent toujours compter sur eux, surtout dans les moments difficiles, pour exercer un leadership et prendre la défense des intérêts communs. Stimulés par les défis, ils n'hésitent pas à prendre des décisions difficiles lorsqu'elles s'imposent, et ce, malgré qu'elles risquent de déplaire à certaines personnes ou qu'ils risquent parfois de se tromper. Faisant preuve d'autonomie et assumant leurs responsabilités, ils n'hésitent pas à défendre des positions impopulaires car ils acceptent d'être parfois le seul défendeur d'une cause, d'une idée ou d'un projet.

 

Quelles sont les autres compétences requises? Faire preuve de courage exige du leader d'être un communicateur efficace qui ne craint pas de s'affirmer, de dire ce qui doit être, d'influencer les autres et de les rallier à sa vision. S'il est convaincu du bien fondé, il accepte d'être parfois le seul défenseur d'une idée ou d'une position et il maîtrise très bien l'art de la persuasion. Il n'évite pas les conflits ou les tensions que pourraient créer la controverse car il encourage les débats sachant que la diversité des opinions améliore la performance de l'équipe. Il gère les conflits de façon constructive en obtenant la collaboration et un terrain d'entente pour le bénéfice de tous sans créer de grands remous. Excellent communicateur, il sait très bien écouter et aborder les conversations difficiles avec ses collaborateurs soit pour les problèmes de performance en leur donnant une rétroaction efficace ou en leur annonçant des décisions difficiles. Il a le courage de dire les choses telles qu'elles sont mais de façon inspirante pour ses collaborateurs. Il sait repérer les talents autour de lui, de les développer et sait comment bien s'entourer. Parmi les compétences dont il fait preuve, il sait faire face à l'ambigüité en gérant le risque et l'incertitude reliés à ses prises de position ou décision sans connaître toutes les données. Il est capable de résoudre les problèmes en les analysant, en obtenant l'information et en apportant des solutions efficaces. Il n'hésite pas à prendre des décisions qui sont pertinentes et adaptées aux situations grâce à son analyse, son jugement et son expérience.

 

Comment se développer pour faire preuve de plus de courage?

 

1-Avoir une bonne estime/affirmation de soi: L'estime de soi aide à affronter les situations critiques car elle vous donne une bonne assurance dans vos capacités et votre sentiment d'efficacité personnelle. Cette base est essentielle pour s'affirmer et pour bien communiquer avec les autres. Elle nous aide à mieux accepter les risques et les échecs. Pour la développer, on doit cibler les changements à faire et procéder par étapes grâce à un plan d'action ou consulter un spécialiste à ce sujet.

 

2-Exercer un leadership véritable: "Les gens authentiques décident par eux-mêmes et n'attendent pas indéfiniment le moment opportun, la situation idéale ou l'approbation des autres."[1] Bien se connaître, être cohérent avec soi-même, avoir une vision globale de ses buts, avoir le courage de ses convictions profondes et de faire les choix qui s'imposent tout en assumant les risques, voilà ce qui caractérise bien un leader authentique. Plusieurs outils sont à votre disposition pour se développer à ce sujet (tests, articles, livres, formation, coaching, etc.), il suffit de voir ce qui convient le mieux et si vous avez besoin d'une aide externe ou non dans votre démarche.

 

3-Maîtriser les bases communicationnelles et l'art de la persuasion: Être capable d'avoir des conversations difficiles et de persuader les autres exige de bien maîtriser la communication. Il est important de cibler les moyens les plus appropriés pour vous développer (formation, coaching, pratique, lectures etc.). La pratique quotidienne contribue à développer l'aisance, pour en connaître plus, consulter mes blogues précédents sur les sujets suivants: communication efficace, rétroaction et persuasion.

 

4-Choisir les batailles et comprendre les enjeux politiques associés: Observer, analyser et pratiquer: aide à bien doser les interventions requises. Il n'en demeure pas moins que les habiletés politiques sont une réalité incontournable des leaders qui doivent s'ajuster à la dynamique organisationnelle. Chaque leader doit reconnaître et choisir les batailles qu'il livre, il doit bien évaluer les gains ou les pertes tout en décidant de la stratégie et des tactiques à utiliser. Il doit aussi bien comprendre la latitude qu'il possède, il doit faire preuve de jugement sur la tolérance au risque et le droit à l'erreur permis par la culture organisationnelle. Pour développer encore plus vos habiletés politiques, consulter mon blogue à ce sujet.

 

5-Savoir oser, gérer le stress et prendre des risques: Être capable de sortir de sa zone de confort et de faire face à l'ambigüité est un habileté essentielle en leadership car plus les leaders montent dans les échelons hiérarchiques et plus les choses deviennent ambigües. Selon des études, 90% des problèmes connus par les cadres moyens ou supérieurs ne sont pas clairement définis en termes de la nature des problèmes ou des solutions à adopter. Le succès du leader est associé à sa capacité de prendre plus de bonnes décisions que de mauvaises sans posséder toute l'information, et ce, dans un temps limité. Naturellement, cela requiert de l'estime de soi, de la capacité à tolérer les erreurs, les critiques, la pression qui surviennent durant les situations difficiles. Pour développer vos habiletés, avancez par étapes successives limitées pour réduire l'ambigüité et commencez par prendre des risques limités. Ne soyez pas trop perfectionniste, atteignez un bon équilibre entre l'analyse et l'acte. Exercez-vous à prendre des décisions et à résoudre des problèmes lorsque les conséquences sont moins graves. Cela développera votre confiance et votre sentiment d'efficacité. Sachez également reconnaître vos réactions et gérer votre stress en situation difficile grâce à votre intelligence émotionnelle.

 

6-Corriger le tir et intégrer les apprentissages: Pour développer ses compétences, une bonne capacité d'introspection demeure la clé fondamentale pour identifier les pistes d'amélioration et de se développer en conséquence. Si jamais vous commettez des erreurs en tentant de faire preuve de plus de courage et prendre plus de risques alors la meilleure attitude à adopter est de se demander: Comment faire pour rectifier la situation au besoin? Que dois-je en retirer? Qu'est-ce qui aurait pu être fait différemment? Quel besoin ou support additionnel est requis? Comment éviter les erreurs commises la prochaine fois? Quelles sont les apprentissages à réaliser? En terminant, soyez réaliste face à vos attentes, mettez toujours en perspective vos résultats dans leur ensemble car vous remarquerez surement que votre "moyenne au bâton" est meilleure que vous le pensiez.

 

 

[1] Extrait du livre Bonheur et Leadership, page 196

 

 

 

 

Louise Leroux, Tous droits réservés. 

Note:  Si vous souhaitez partager ce texte, prière de le publier dans son intégralité et en totalité en citant sa source.

 

 

Notes sur l'auteure:  Louise Leroux est consultante en gestion, formatrice agréée et coach professionnelle certifiée (ICF). Elle est titulaire d'un M.B.A. et B.A.A. ainsi que d’une certification P.C.C en coaching.  Auteure du livre Bonheur et Leadership, elle enseigne aussi comme chargée de cours en management à HEC Montréal et comme formatrice au Carrefour de perfectionnement de la Polytechnique à Montréal. Site WEB:  www.louiseleroux.com

 

 

Source: 

- Lombardo, Michael M. et Eichinger, Robert W, FYI For your improvement (Améliorer les performances, 4e édition), Lominger International une division de Korn Ferry, 2006

 

 

Please reload